Vers un projet « Grandeur Nature »

Un Tiers Lieu intergénérationnel, pédagogique, écologique et solidaire ayant pour but la valorisation de la biodiversité autour d’un troupeau d’équidés

Quoi

Le projet regroupe des associations, des particuliers, des micro entreprises, et des porteurs de projets, visant à créer un lieu ressource à vocation éducative autour de la nature et des animaux.

L’idée est de regrouper sur un même lieu :

  • pension d’équidés aménagée en équipistes (aménagement paysager favorisant le bien-être animal, la biodiversité et les interactions avec les humains), accompagné par Claire-Marie Levaillant
  • un jardin-forêt comestible porté par Sandra Jarnac, conseillère et chercheuse en agroécologie (intégré au paddock paradise)
  • en option / une parcelle de maraîchage bio porté par Laura Guet qui serait intégré dans le paddock paradise également.
  • Un hameau léger regroupant les porteurs de projet représentant et valorisant l’habitat léger, réversible, écologique, passif en tiny house, yourte… Avec possibilité de proposer un accueil touristique vert : roulotte, cabane, caravane aménagée pour des saisonniers ou des touristes.
  • Des espaces d’animation, de réunion, d’accueil du public, de convivialité,
  • Un espace administratif (bureau partagé, stockage).

Options/Extensions

Le collectif peut s’associer à plusieurs types de porteurs de projets, selon les configurations :

  • ECO-TOURISME (chambres d’hôtes, hôtellerie verte, gîtes)
  • HABTITAT PARTICIPATIF OU COLLECTIF (co-location, résidence seniors avec services, auberge de jeunesse ?)
  • STRUCTURE CULTURELLE (résidence d’artistes, animations culturelles)
  • STRUCTURE D’ÉDUCATION POPULAIRE tiers lieu éducatif, formation)
  • STRUCTURE D’ÉDUCATION À LA NATURE
  • STRUCTURE MEDICO SOCIALE
  • STRUCTURE SCOLAIRE ET/OU PÉRISCOLAIRE
  • PARTICULIER

Un terrain de 3 hectares ou plus, naturel, verdoyant, arboré pour la prairie/forêt/maraîchage avec des cheminements, des observatoires de la faune sauvage, des espaces d’animations et de convivialité (bushkraft, éco créativité, éthologie, jardin pédagogique), et des espaces ludiques et de bien-être.

Un bâtiment commun pour le bureau, les salles d’animation, de réunion, toilettes, convivialité…

Des dépendances pour les animaux, l’entretien du lieu, le bricolage, etc., atelier collectif avec matériel mutualisé.

La localisation dans un espace rural péri-urbain serait idéal, à proximité d’une forêt et/ou d’une rivière, d’un espace naturel sensible ou d’une coulée verte, une zone protégée ou autre. Une zone de stationnement proche est nécessaire.